Xiaomi MI-2s à l’essai, un smartphone haut de gamme, mais accessible.

Avec ce titre, j’annonce directement la couleur. En effet, j’ai dans les mains un smartphone chinois haut de gamme. Exit les préjugés, la Chine qui fabrique de nombreux produits d’Apple, Sony ou Samsung est également capable de se hisser à leur niveau tout en cassant les prix. C’est en tout cas ce que nous allons vérifier.

Le Xiaomi MI-2s est le modèle le plus évolué de la marque chinoise. À sa sortie, il a suscité un certain engouement des consommateurs chinois, en effet, son stock de 200 000 unités a été vidé en … 45 secondes. Un succès qui dépasse largement celui des iPhone et du Nexus 4. Pourquoi? Un smartphone puissant avec chouette look et une surcouche Android MIUI excellente pour un prix d’environ 320$ pour la version 16go.

L’apparence.

Dès la première prise en main, on remarque de très bonnes finitions. Sans proposer le look premium d’un iPhone ou d’un HTC One, celui-ci est plutôt joli. Tout noir à l’avant-étuve face arrière blanche qui peut être changée facilement pour une couleur plus flashies. Les touches de volumes et d’allumage sont sur le côté droit. Il n’y a pas de «jeu», l’ensemble est agréable et respire la solidité, l’ouverture par contre n’est pas des mieux pensées. La qualité de fabrication est très bonne, elle se situe au moins au niveau d’un Galaxy S3. Une fois allumé, on découvre le superbe écran 4,3 pouces retina HD avec sa résolution de 720×1280 et sa densité de pixels supérieur à l’iPhone 5. Il offre un rendu bien meilleur que ce que propose Apple. La dimension de l’appareil est correcte. Vu le format de son écran, il est un peu plus grand que l’iPhone 5, mais de taille raisonnable.

Plus puissant que le Galaxy S4

Équipé d’un processeur quad core Snapdragon 600 à 1,7Mhz, 2go de ram et d’un GPU Adreno 320, il sera capable de supporter pas mal de mise à jour d’Android. Les accros aux benchmarks ont rapidement remarqué qu’il obtenait des scores dépassant les ténors que sont le Galaxy S4 et HTC One, néanmoins, il faut prendre en compte que ces 2 smartphones disposent d’écran full HD, là où le MI-2S ne propose qu’un écran HD, mais entre nous, il faut vraiment chercher pour voir la différence.

Pour clore la technique, celui-ci est équipé d’une batterie de 2000 Ma d’un APN de 8 Megapixels (13 pour la version 32go) et 2 Megapixels pour la caméra frontale.

Le secret de Xiaomi, c’est MIUI.

Les possesseurs de smartphone Android un peu geeks ont certainement entendu parler de la ROM propriétaire (mais open source) MIUI éditée par Xiaomi Tech. Il s’agit d’une surcouche chinoise inspirée fortement de iOS que l’on peut installer sur un bon nombre de smartphones Android. Sincèrement, je la trouve très bien, fluide, stable et bien pensée et au niveau design, c’est très réussi. Le point fort de MIUI, c’est ses possibilités de personnalisation. Elle propose un store de thèmes payants et gratuits directement installé sur l’appareil.

Si Xiaomi brade les prix de ses excellents smartphones, c’est pour attirer les consommateurs dans son OS qui propose par défaut son propre Market d’applications de musique et de thèmes. Le modèle économique de Xiaomi serait là. Mais ils n’éditent que la version Chinois/Anglais de la ROM. Pour obtenir la version française, il faut faire une mise à jour vers une ROM traduite par des membres de la communauté. C’est tout l’intérêt du modèle libre.

Une fois le smartphone passé en français, vous l’utiliserez avec Google Play comme n’importe quel smartphone Android.

Si MIUI est très proche de iOS au niveau de son interface, elle propose par contre beaucoup plus de fonctionnalités et réglages. Elle supporte évidemment les widgets et les apps Google et la zone de notification est une merveille. Je trouve également que la gestion du multitâche est très pratique.

Je suis un gros utilisateur d’iPhone et iPad mais ce n’est pas le premier smartphone Android que j’utilise par contre c’est le plus abouti et son interface est pour moi une réussite.

Image, Multimédia et son.

Les gamers apprécieront le GPU Adreno 320 qui permet de faire tourner n’importe quel jeu de façon fluide, mais Android propose moins de gros titres que l’iPhone. Ça s’améliore au fil des mois, mais pour moi, il y a toujours une lacune de ce côté là.

Les photos et les vidéos évidemment sont très bien rendues sur l’écran HD et vous pouvez regarder un film sans problème. En ce qui concerne ses APN, il profite d’une caméra arrière de 8 megapixels et 2 megapixels à l’avant. Pour peu que vous ne soyez pas dans le un endroit trop sombre, vous êtes certains de faire de belles photos. Le logiciel est très rapide et plein d’options (HDR, Sépia, Panorama, Raffale…) le résultat est à la hauteur d’un très bon smartphone, mais il me semble que l’iPhone 5 réalise de plus belles photos.

Les logiciels fournis pour lire la vidéo et la musique fonctionnent bien, mais ne sont pas hyper stables. Le son, globalement, est bon pour un smartphone, mais n’atteind pas la qualité Hifi. À ce prix-là, c’est une évidence. En fait, une bonne oreille entendra un léger voile sur les hautes fréquences. Quant aux basses, elles sont bien là, mais au lieu de s’appuyer sur un DSP musical comme HTC avec son Monster Sound ou Sony et son xLOUD, Xiaomi s’est appuyé sur Dolby Mobile. Au final, on obtient un son surround qui s’adapte mieux à un film qu’à un concert de Metal.

Conclusion.

Puissant, rapide avec un design très réussi, on est face à un vrai challenger pour les derniers HTC, Samsung et Sony. Il n’a pas de réel point faible en dehors du fait qu’il soit particulièrement salissant en blanc. L’écran est une réussite, le poids est correct, la taille reste ergonomique, la customisation est sympa. Si vous n’avez pas peur d’acheter chinois, c’est un produit que je recommande. Attention tout de même à la filière d’achat, il existe beaucoup de copies sur eBay et vous devez vous assurer que votre garantie est valable en cas de soucis.

Mise à jour du 8/06/2013

Après un mois d’essais, je suis toujours impressionné par la qualité de fabrication. Après recherche, j’ai découvert cette vidéo qui montre la solidité de l’écran. Il s’agit d’un écran en verre Dragontrail que l’on trouve également sur le Galaxy Nexus et le Sony Ericsson Xperia active, un terminal robuste certifié IP67. Ce détail montre clairement que Xiaomi n’a pas lésiné sur la qualité du matériel.

Néanmoins, je regrette que le Xiaomi MI-2s soit assez fort gourmand en énergie, il tient une journée si vous ne l’utilisez pas intensément.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
16 mai 2013

11:02

Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!