Twitter, payant pour les entreprises, gratuit pour vous.

twitter_feature1Bilan de l’année 2008… rien …. Twitter est un réseau social en mal de monétisation. J’en ai déjà parlé, le modèle économique doit absolument être au centre lors de la création d’une startup. J’imagine très difficilement une société vivre de levée de fond pendant 10, 20 ans même si les investisseurs sont très friands du produit.

Tout comme Facebook, Twitter est un site qui coûte de l’argent : La société nourri 50 employés et doit faire face aux frais d’architectures physique et d’énergie. Soit, beaucoup de petits billets pour un site qui ne rapporte pas le moindre cent (à part peut être la vente de Tee-shirt ^^ ) .

Vous vous dites, tiens, mais pourquoi ils ne mettent pas de pubs sur le site ? Et bien la première raison, et j’en ai également déjà parlé, c’est que la publicité ne rapporte pas assez sur un site sans réel contenu (même sur les autres d’ailleurs), la 2ème raison c’est le format particulier de Twitter. En effet,  Twitter serait plus un service qu’un site.

Même si la moitié des Twitts sont envoyés depuis le site, tout l’intérêt de ce réseau social est dans son API . On peut très facilement créer un client plus ou moins complet pour Twitter et avec la progression de l’internet mobile, c’est les smartphones qui seront à terme le premier outil de communication via Twitter.

Alors quoi ?

Biz Stone, co-créateur du site a annoncé qu’ils allaient se tourner vers un modèle mixte (gratuit/payant) mais en B2B. Un peu à l’image de Youtube et Flickr qui proposent des solutions plus professionnelles à coté de leur service classique.

Les sociétés pourraient ainsi s’offrir un compte payant avec des fonctionnalités améliorées telles que des outils de mesure et des statistiques.

Personnellement, ça ne me parle pas. Tout d’abords parce que Twitter reste un produit pour les jeunes et les personnes très actives sur le web, ce qui limite assez l’intérêt des statistiques (sauf si vous vendez des macbooks). Ensuite parce que les entreprises n’ont pas forcément un budget à investir dans ce genre de service.

Mais je parle évidement de maintenant et pas de demain car si un jour Twitter devient un outil aussi populaire que le mail, il peut être intéressant pour de nombreuses entreprises d’avoir une vue en temps réel sur l’influence qu’à sa marque et celles de ses concurrents. Excellent pour analyser les retours d’une campagne de buzz, par exemple.

Il s’agit donc d’un business modèle de plus basé sur un pari et non sur des bases solides. Je me demande comment cette startup a pu refuser le rachat de Facebook avec si peu de certitude pour son avenir.

Allez Twitter, on a bien rigolé, maintenant tu peux nous le dire, c’est quoi ton vrai business modèle ?

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
27 juin 2009

13:39

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!