Test du Bowers & Wilkins (B&W) P3, un casque nomade qui a la classe!

Si vous aimez vous promener avec la musique sur vos oreilles, vous savez que choisir un casque n’est pas toujours très simple : basseux, équilibré? Intra, supra, typé DJ, ou RAP? Mais il arrive également qu’un modèle passe au-dessus de tout en vous offrant un vrai coup de coeur. C’est ce qu’il m’est arrivé lorsque j’ai vu pour la première fois le Bowers & Wilkins P3, un casque de marque britannique nomade et pliable. Il est juste magnifique, mais pas seulement. Je vous propose de le découvrir avec moi.

Bowers & Wilkins (B&W) P3

Bowers & Wilkins, kezako?

Peu connue du grand public, B&W est une marque spécialisée dans les haut-parleurs haute fidélité. Elle entra néanmoins dans un marché plus grand public avec un système audio pour iPod/iPhone, le Zeppelin. Ce système acoustique vendu pour environs 600 euros est certainement ce qui se fait de mieux dans le genre.

Les finitions

Le B&W P3 n’est pas un P5 moins cher, mais un produit d’une qualité équivalente pensé pour les nomades. Passer d’un AKG, un Philips ou un Sony à un Bowers & Wilkins peut surprendre. Ici, pas de plastique, les matériaux durs son en aluminium, les souples sont dans un caoutchouc de très très bonne qualité et particulièrement doux. Le câble est détachable, mais ses fiches sont à l’intérieur du l’écouteur. Les coussins couverts de tissu acoustique sont détachables et fixés magnétiquement. On a une impression réelle de solidité malgré le côté léger du casque.

Bowers & Wilkins (B&W) P3

Un son hi-fi partout avec vous.

Avec une source d’assez bonne qualité telle que Spotify (sisi) le son est franchement agréable même s’il s’adapte beaucoup plus l’acoustique et la pop qu’au dubstep. Malgré tout, tous les styles sont agréables sur ce casque.

Si vous êtes habitués à utiliser des casques hifi neutres, celui-ci ne l’est pas vraiment. En réalité, son spectre se dessine comme ceci : un bas et médium élevé qui redescend progressivement et remonte en pic dans le haut du spectre. Une partie de la scène entre 1Khz et 5Khz est un rien étouffée, personnellement, ça ne me gêne pas, je n’aime pas particulièrement cette partie du spectre.

Ce casque assume forcément bien les basses avec un son plutôt grave (limite un peu trop par moment), mais pas particulièrement pêchu, moins qu’un Beat by Dre ou un AKG, mais du coup, vous pouvez passer du R&B au Rock sans toucher à l’équalizer.

Le seul vrai reproche que je ferai au son est de mettre un peu trop en avant les médiums. Si vous avez un bon lecteur MP3 (pas un iPod, hein?), je vous recommande de régler votre égualizer légèrement en «V».

Il est difficile de classer ce casque dans une catégorie (ni basseux-ni équilibré). Je peux par contre vous assurer que la scène est large et l’on ne ressent ni cassure ni voile sur le son.

Ce casque est fourni avec un boitier rigide et 2 câbles, dont 1 qui est dédié à l’iPhone, iPad et Mac. On peut racheter un câble et des coussins de rechange afin de booster sa durée de vie, ce qui n’est pas un luxe pour un casque à 200euros. Les coussins isolent bien, bien mieux que je l’aurais cru. Le confort est acceptable, pas au niveau du Bose, bien sûr, mais la pression sur les oreilles est franchement bien calibrée.

Si vous recherchez un casque nomade à la fois discret et classe avec une qualité d’écoute exceptionnelle, celui est un très bon choix. Bien sûr, 200 euros, ce n’est pas donné, mais c’est le prix d’un casque Bose ou d’un Beat by Dre d’entrée de gamme, donc, ça reste franchement honnête.

Acheter sur Amazon : Bowers & Wilkins P3 Blanc

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
23 juin 2012

19:12

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!