Test du AKG K450 : un casque nomade performant et abordable

Après le Beat by Dre, le casque tendance et bien basseux du moment, je vous propose de découvrir un casque nomade, également, mais dans un autre registre puisque la marque Autrichienne AKG est surtout connue par les audiophiles avertis.

Une sensation de solidité

Première prise en main : le casque est petit et léger (tant mieux), mais donne directement une sensation de sérieux et de qualité. Même si celui-ci peut être replié, il garde une tenue exemplaire. A côté d’un casque SkullCandy ou Wesc, il n’y a pas photo.

Le fil du casque est détachable comme sur la gamme Monster Beat by Dre, mais avec un connecteur propre à la marque, il faudra donc le remplacer en le commandant sur le site de AKG. Côté positif, il n’y a pas de risque de «jeu» au niveau de ce connecteur puisqu’il est étudié pour un maximum de tenue. Je vous avoue que c’est la première chose qui m’a conquis sur ce casque, enfin un modèle qui durera plus de 6 mois ! je regrette tout de même que ce câble soit aussi fin, c’est joli, mais pas des plus rassurants.

Confortable, mais peut faire mieux.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne peux pas garder un casque 3 heures sur les oreilles (c’est peut-être bien comme ça d’ailleurs), je les trouve rapidement chauds et inconfortables.

Ce casque est agréable à porter, léger et ses coussins de bonne qualité, mais je sais qu’on trouve plus confortable chez Bose. De façon générale, il faut au moins un casque au design circum-aural (qui englobe l’oreille) pour ne pas sentir cette sensation de pression sur les oreilles et encore, souvent, ils sont trop lourds.

Un bon son brut!

Ce casque isole plutôt bien du bruit extérieur, mais le point le plus intéressant sur celui-ci, c’est certainement le rendu sonore. Le AKG K 450 est un véritable compromis entre les casques basseux ( Bose, Koss, Monster Beat) et les casques haute-fidélité plus équilibrés de chez Sennheiser.

Il couvre une fréquence de 11 Hz à 29,5 kHz pour une sensibilité de 126 dB. Ceux qui savent lire les chiffres comprendront tout de suite que ça ne plaisante pas chez AKG. En effet, on considère qu’un casque qui couvre une plage de 20 à 20 000 Hz, ce qui correspond à la sensibilité l’oreille humaine, est déjà très bon. Ici, on est largement au dessus. Vous comprendrez qu’il vous faudra des fichiers encodés en au moins 320kb sur un lecteur de bonne qualité pour en profiter pleinement.

Concernant la sensibilité, la norme est de 100 dB donc pareil, on les dépasse largement. À l’usage, ça se ressent par des sons précis : sur n’importe quelle musique, vous entendrez précisément des sons que vous n’avez peut-être jamais remarqués : les coeurs, des bruitages, un sample techno habituellement hachés par les bass biens brutes.

Ce n’est par ce que le casque offre un son précis qu’il vous conviendra, encore faut-il corresponde à vos goûts musicaux et à votre oreille. J’ai donc testé le casque sur des musiques que je connais bien dans des styles «jeunzs» mais différents : Techno, R&B, Hip-Hop, Pop et Rock.

Pour les amateurs de techno et de rap, un des points essentiels sur un casque nomade sera sa capacité à produire des basses profondes et justement, le AKG K450 relève très bien le défi : sur la majorité des titres testés, les basses se faisaient bien ressentir même sans toucher à l’équaliser. Ce casque offre un son chaud mais précis.

Pour les accros au gros son, il ne faut pas hésiter à pousser les graves à fond, le casque n’a pas saturé lors de mes tests, mais ne vous attendez tout de même pas à ressentir toutes les sensations produites par Monster Beat, nous ne sommes pas dans la même catégorie. Ainsi, le jeu de sons à basse fréquence de ce Dubstep ne sera pas aussi impressionnant. Comprenez par là que le AKG est plus équilibré qu’un Beat By Dre.

Plus équilibré oui, mais le K450 reste très basseux et cela se remarque tout de suite lorsque l’on rentre sur un registre plus acoustique comme le rock où l’omniprésence des basses peut sembler un rien gênant. Je ne le conseillerais pas non plus pour les amateurs de musique classique, cela va s’en dire.

Les accessoires … en option

Ce casque nomade est fourni avec quelques accessoires : un câble de 50 cm, un autre d’1,10m une housse rigide et 2 adaptateurs jack, mais vous pourrez acheter pour environ 35 euros un kit d’accessoire HA K450 qui vous permet de transformer votre casque en kit mains libres pour smartphone et en kit VOIP pour votre PC.

Pari tenu ?

Vendu à moins de 100 euros, le AKG K450 est une valeur sûre. Robuste et confortable, ce casque joue dans la cour des Beat By Dre Solo HD et Bose Supra pour la moitié du prix et conviendra surtout aux amateurs de techno et hip-hop qui recherchent un casque avec des bass bien présentes. Pour moi, c’est le compagnon idéal de votre cowon flabant neuf. Je regrette juste son design sobre et discret, mais est-ce vraiment un défaut?

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
20 août 2011

10:07

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!