LicencieMe est la startup de l’année

Licencie.me est une plateforme révolutionnaire dont le succès n’est plus à démontrer. Ce projet français a parmi ses clients de grandes entreprises françaises, mais également de plus en plus de clients étrangers. La dernière version s’est enrichie d’une couche sociale pour les personnes licenciées leur permettant d’avoir la sensation d’être suivies après leur mise à l’écart, avec notamment l’intégration des offres d’emplois disponibles sur le marché.

Licencie.me est l’outil idéal pour tout patron désirant restructurer son entreprise. Simple d’usage, il suffit de demander au RH de remplir la plateforme avec les profils des employés. Email, salaires, anciennetés et évaluation suffiront, ensuite la direction peut simplement remplir les économies à faire sur le nombre de mois souhaité et la plateforme génère la liste des personnes à licencier. Bien entendu, l’application permet aussi de développer un plan de licenciement qui s’étale sur plusieurs années avec des fonctions de rappels.

La fonction qui plaît le plus aux RH est le générateur de lettre de licenciement qui permettra de trouver une bonne raison de licencier chaque membre du personnel. En un seul clic, tous les nouveaux ex-employés reçoivent leur premier courrier.

La société a déjà déclaré travailler sur la gestion des conflits avec les syndicats ainsi que les demandes d’aide à l’état.

Grâce à cette superbe application, les employeurs peuvent se débarrasser d’une tâche particulièrement impopulaire et se concentrer sur leurs affaires.

Fier de son succès, Licencie.me devrait se voir bientôt accompagner d’une application Evade.me qui va permettre aux entreprises d’optimiser leurs optimisations fiscales.

Note : Bien entendu, cet article est une pure invention dans l’esprit de Gorafi, j’ai imaginé ce service ce matin et me suis dit que ça correspondrait probablement à un besoin de grandes entreprises et je me demande si ce genre de service n’existerait pas déjà. Est-ce vraiment immoral? Tellement d’entreprises ont fondé leur business sur l’emploi et certaines n’hésitent pas à faire payer ses services d’aide au demandeur d’emploi.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
20 décembre 2013

08:59

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!