Les robots chantent, dansent et montrent des émotions

robotgirlAlors que nos politiciens se creusent la tête pour sortir les sans-emplois, de plus en plus nombreux du chômage, de nombreux chercheurs à travers le monde développent des robots qui prendront la place des humains dans de nombreux postes.

Certains robots peuvent déjà accomplir des tâches de « techniciens de surface », et les « robots infirmiers », par exemple, seraient capables de réaliser des tâches courantes, telles que la distribution des comprimés, la prise de température à distance avec un appareil laser ou le contrôle de la pression artérielle.

Les robots seraient même capables de communiquer avec les patients et d’envoyer des messages au personnel.

Dans le cadre du projet européen IWARD (financé par l’UE), des scientifiques anglais et allemands mettent au point des « robots infirmiers » depuis plus de trois ans qui doivent être introduits dans des hôpitaux.

Une manière pour eux de résoudre la pénurie infirmière qui est mondiale, et va s’aggraver avec les départs en retraite.

Thomas Schlegel, de l’institut Fraunhofer, qui est à la tête d’une équipe de recherche, explique que « le principe n’est pas que d’avoir des robots mobiles, mais bien de développer un système de bornes mouvantes offrant à la fois l’information et l’assistance aux gens, de façon à ce que l’hôpital devienne un lieu interactif et intelligent »

Au Japon, on a dépassé le state de simple bornes depuis quelques années, et certains robots à visage humain sont déjà dans les hôpitaux pour remplacer la mains d’oeuvre manquante.

Mais pour les malades ne sont pas très à l’aise avec ces robots à visages humains ( je les comprends ), du coup, l’Institut de Recherches Physiques et Chimiques (RIKEN) et Tokai Rubber Industries (TRI), ont mis au point RIBA ( Robot for Interactive Body Assistance), un robot à tête d’ours

Il peut ainsi porter des patients dans ses bras, ou aider à les installer dans leur lit, leur chaise roulante, ou sur les toilettes. RIBA est capable de soulever des personnes pesant jusqu’à 61kg, le robot pèsant lui-même 180kg.

Mais cette année, l’Actroid-F de Kotoro a réussi à relancer le débat sur l’entrée du robot à visage humain dans les hôpitaux.

La robot infirmière qui a fait une apparition à un salon de deux jours au National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (AIST) a été créée dans le but de montrer ses émotions aux patients dans les hôpitaux et d’interagir avec eux .

Surprenant, le robot en devient plus sympathique, plus rassurant, plus humain. La robotique progresse terriblement au pays du soleil levant, il n’y a pas un mois sans qu’une société ne sortent un androide capable de nouvelle prouesse, ils peuvent maintenant marcher, danser et chanter comme des humains comme le HRP-4C.

Impressionnant mais loin d’être divertissant, ces jouets de science fiction sont avant tout créés pour travailler et remplacer l’humain dans les tâches les plus banales.

Pourtant, vu qu’on leur apprend maintenant à parler et à montrer des émotions, on peut se demander si leurs créateurs ne visent pas trop loins en permettant à l’humain de se faire remplacer dans ses contacts et ses relations avec les autres humains.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
30 octobre 2010

18:14

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!