Les prédictions Techtrends 2011

Si l’année écoulée fut riche en évènements, nouveautés et actualités high-tech, rassurez-vous, 2011 ne sera pas en reste.

2011 sera une année décisive pour des sociétés telles que Microsoft, Google, Facebook, Sony, Apple ou Nintendo. RIM et Nokia et Twitter ont également beaucoup à jouer. Et que pensez de la géolocalisation? Qui va remporter la palme? Voici les tendances web et high-tech de l’année 2011 :

L’année de la tablette

L’année 2010 était celle de l’iPad, 2011 celle de la tablette. Beaucoup de fabricants tels que Samsung ou RIM avec son Playbook vont essayer de prendre la place de l’iPad, ou, du moins le concurrencer.

On aura l’occasion de découvrir de nouveaux OS pour tablette et des plateformes hybrides entre le smartphone et la tablette, ou entre le PC et la tablette.

A la fin 2011, nous devrions connaitre une série étonnante de plateforme et d’applications spécifiques.

Le tassement de la révolution « social web », à moins que…

Les réseaux sociaux furent la grande révolution des 5 dernières années, mais aujourd’hui, on peut dire avec certitude que Facebook devrait garder sa place de leader pendant un bon moment. Du coup, ça se tasse du côté de la concurrence.

Twitter que l’on a longtemps considéré comme le challenger de Facebook va se focaliser sur son modèle économique, ce qui semble normal, contrairement à Facebook qui va continuer à proposer de nouvelles fonctionnalités.

En 2011, je ne vois plus de révolution sur le réseau de microblog et un engouement de la part des internautes qui devrait ralentir, néanmoins, Twitter a encore d’énormes marges de progression en Europe et devrait de plus en plus intéresser les people, les journalistes et les politiciens. Je reste optimiste.

Google va lancer son nouveau réseau social « +1 » et risque de connaitre un nouveau flop.
Il ne faut pas se leurrer, Google a tout sous la main pour réussir à lancer un réseau social capable de rivaliser avec Facebook, mais jusqu’à aujourd’hui, ils ne s’en sont montrés incapables.

Et pourtant, il suffirait de la fusion réelle des différentes plateformes à succès que sont YouTube, Gmail, Blogger, Orkut, et j’en passe pour créer le pendant ouvert de Facebook, mais derrière ça, il y a d’énormes risques que Google n’a pas l’air de vouloir prendre. Bientôt, Facebook obtiendra plus de trafic que la totalité de l’écosystème de Google, ce nouveau réseau social est peut-être la dernière chance du géant.

Les autres réseaux sociaux tels que MySpace, Bebo ou encore Friendster, moins connus chez nous sont sur le déclin. L’année 2011 sera l’année de transition ou de fin pour certains. Beaucoup de rachats devraient être fait en 2011, sachant qu’un site sur le déclin peut être une aubaine pour une autre société… Peut-être de nouvelles occasions pour Apple, Microsoft ou Sony qui ont encore beaucoup à faire sur le web?

Le SMO (Social Media Optimisation) devant le SEO

Pour de nombreux secteurs, comme la presse, les réseaux sociaux apportent de plus en plus de trafic, une audience plus fidèle que ce que Google nous a habitué, les investissements doivent donc être également supérieurs à ceux utilisés pour le SEO.

Mais il va falloir investir intelligemment. L’optimisation pour les médias sociaux doit être fait pour le long terme, on n’achète pas des membres pour votre fanpage, on fidélise, ce qui prend beaucoup de temps et demande beaucoup de travail.

Aujourd’hui, beaucoup de grosses entreprises ont surtout investi sur des campagnes couteuses sur les réseaux sociaux sociaux YouTube, MySpace ou Facebook dans le but unique de faire de l’image.

Avec un peu de recul, on peut remarquer que beaucoup de ces investissements n’ont rien rapporté, d’une part parce que ces réseaux sont parfois en plein déclin (MySpace), d’autre part parce que ces campagnes n’avaient peut-être aucun sens : au lieu de se dire « mon concurrent a fait un truc fun sur Facebook donc je dois faire un truc encore plus gros » ne devrait-on pas se dire : « Que peut apporter Facebook à mon entreprise? »

Le Microblogging

Une tendance à laquelle je crois vraiment, c’est le retour du journaliste-citoyen. Aujourd’hui, il suffit d’un téléphone mobile pour devenir un média à part entière. Un smartphone ou une tablette 7 pouces vous permet d‘écriture, prendre photos et vidéos, faire du liveblogging et du podcast et un simple Twitter ou Tumblr peut servir de canal de diffusion très efficace.

Ces outils de plus en plus intuitifs et efficaces donnent envie à tout le monde de publier sur le web, pas seulement les geeks.

Social Curation

Après les blogueurs, les curateurs. Le curateur ne construit pas du contenu, mais le regroupe, le filtre, il fait la veille à votre place. C’est un portail d’infos humain. Les meilleurs curateurs sont sur Twitter, mais des services spécialisés tels que Paper.li, curated.by ou FlipBoard se développent, ce sera une grosse tendance en 2011.

L’internet local

Les internautes veulent communiquer avec des personnes proches physiquement. C’est peut-être sympa de pouvoir communiquer avec le monde entier, mais pouvoir rencontrer des personnes physiquement, c’est encore mieux.

Il n’est plus nécessaire de s’inscrire sur un site de rencontre pour communiquer avec des personnes proches, car un simple profil Twitter, Fousquare ou Facebook le permet, il sera de plus en plus simple de rencontrer des personnes IRL après avoir communiqué sur le net.

Si Facebook est avant tout basé sur le principe d’amitié entre personnes qui se connaissent déjà IRL, le réseautage géolocalisé permet exactement l’inverse : rencontrer IRL des personnes amies sur le web. Il y a beaucoup à faire dans ce sens.

Grâce à la géolocalisation, de nouveaux business devraient se développer. Imaginez : vous pourrez envoyer de la publicité directement aux personnes se trouvant à proximité de votre commerce ou restaurant.

Le « Like » de plus en plus important

Aussi bien le Like de Facebook ou que le future +1 de Google vont prendre une part importante dans le web, les nouveaux médias, voire les commerces.

En effet, la notion de LIKE a une valeur particulièrement plus parlante qu’un Google PageRank ou une annonce publicitaire, la recommandation permet de valoriser humainement l’objet et de faciliter sa propagation.

Le Like a donc un effet double et va prendre encore plus d’importance associée à la géolocalisation sur Facebook, Foursquare ou Gowalla. Le fait que vos amis aient recommandé un restaurant, par exemple, va vous inciter à y aller à votre tour.

La télévision interactive et en 3D

Un nouveau marché tiré vers l’avant avec la GoogleTV et l’AppleTV, la télé interactive, est une évolution de la télévision qui va s’imposer progressivement. Beaucoup de téléviseurs de la génération 3D seront équipés par défaut d’un décoder GoogleTV permettant, par exemple de télécharger des films à la demande, regarder les infos, visualiser la météo ou des vidéos YouTube.

Android aura un rôle important à jouer, à moins que ce soit Apple qui nous réserve de bonnes surprises.

En effet, on ne sait pas comment Apple compte faire évoluer l’Apple TV vers une console complète tournant sur iOS, mais après avoir accaparé le marché des jeux vidéos portables, ce serait une évolution logique de son écosystème..

De nouvelles consoles portables

On en parle depuis un certain temps, la nouvelle Nintendo 3DS et une Playstation qui fusionne avec un smartphone sous le nom de Xperia Play sont attendues dans le courant de l’année.

Windows Mobile 7 qui intègre le X-Box Live devrait permettre certaines interactions intéressantes avec les jeux pour la console de salon.

Ce sera également l’année où Android devra montrer sa capacité à être cohérent sur le marché des jeux vidéos comme l’a fait l’iPhone avant lui, et ce, malgré sa fragmentation. Il ne faut pas oublier que le jeu peut être un argument de vente pour un smartphone.

La presse de plus en plus digitale

Wikileaks aura laissé une trace bien profonde dans le monde de la presse. Aujourd’hui, on peut parler de « leakification » du journalisme. L’utilisation de la fuite, l’organisation de sa distribution, la relation entre le journalisme et les médias, beaucoup de choses vont changer.

Les sites ayant du contenu propre et unique, comme certains gros blogs américains, auront de plus en plus souvent l’occasion d’être rachetés par de gros médias qui cherchent des nouvelles sources de contenu et de nouvelles cibles afin de survivre à la fin de la presse papier.

Le marché des tablettes est le secteur sur lequel la presse va le plus investir en 2011. Il existe aux états unis des projets de magazines exclusivement disponibles sur iPad,

L’HTML5, CSS3, Javascript et bibliothèques natives

En 2010, les médias du web s’adaptaient aux smartphones avec des applications dédiées, mais en 2011, il va falloir s’adapter à la fois au web, au Web-app Chrome, à la télévision interactive, aux smartphones, aux différentes tablettes. Qui peut se permettre de développer et suivre des applications spécifiques à chacune de ces plateformes? Seul l’HTML5 pourra permettre de développer des applications simultanément pour toutes ces plateformes et grâce aux bibliothèques natives à chaque OS, chaque version pourra exploiter les fonctions spécifiques ( accéléromètre, GPS… )

Les entreprises vont investir dans le Cloud Computing

Le Cloud Computing est l’une des tendances les plus importantes dans l’usage de l’informatique, mais les entreprises ont toujours eu du mal avec l’idée de partager des données confidentielles sur les serveurs de startups se trouvant à l’autre bout du monde, ce qui se comprend, mais aujourd’hui, l’iPhone, l’iPad ou les tablettes sous Android sont des outils de plus en plus utilisés en entreprise et le stockage de données dans les nuages prend tout son sens.

Des AppStores à toutes les sauces

Alors que le Chrome Web Store de Google sortait il y a encore quelques semaines, d’ici quelques jours, c’est Apple ouvrira son Mac AppStore, cet AppStore inspiré de celui de l’iPhone devrait permettre à Apple de disposer de plus de logiciels en incitant les développeurs à porter leurs logiciels. Les premiers portages proviendront certainement d’Applications iPhone/iPad.

Voilà, je trouve que ça fait beaucoup de prévisions pour une année, et pourtant, de nombreuses surprises sont attendues. Bonne ou mauvaise? Ne soyons pas trop impatients

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
2 janvier 2011

19:45

Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!