L’Apple TV est-elle la télévision du futur?

L’Apple 4 se présente sous la forme d’un boîtier équipé d’une télécommande innovante : la Siri remote. Elle est disponible en 32 ou 64 go. Selon moi, la 32go est suffisante pour la majorité d’entre nous.
L’Apple TV n’est pas le premier média center d’Apple et ses améliorations majeures étaient déjà présentes chez la concurrence. Ainsi, Amazon et Google permettaient déjà de développer des apps et jouer sur leur boîtier de TV connectées. Roku et Boxee étaient également plus évoluées que le boitier d’Apple alors qu’est ce qui change finalement avec cette Apple TV?

Les jeux iOS sur la TV.

Le smartphone d’Apple dispose de la plus grande ludothèque existante toutes consoles confondues,on peut donc s’attendre à voir apparaître beaucoup de jeux sur l’Apple TV, bien plus que sur la console android Ouya qui malgré son buzz n’aura été qu’un échec commercial. Néanmoins, les jeux iPhone et iPad ne sont pas directement compatibles avec l’Apple TV. Pour les adapter, il faudra accepter quelques contraintes : le poids maximum de 200 mo par jeu, qui n’est pas forcément une mauvaise chose, mais surtout être jouable avec la Siri remote.

On se rend assez vite compte que la Siri remote n’est pas un périphérique de jeu et le plus beau jeu de l’Apple TV, Rayman Adventures est également un des plus injouables.

La solution proposée par Apple, pour gagner en jouabilité, c’est acheter une manette MFI (Made For iPhone) et ils ont travaillé de pair avec SteelSeries pour lancer la Nimbus. Le problème, c’est que la manette est un accessoire non indispensable. Quelques jeux vont gagner en jouabilité avec cette manette. C’est le cas de Rayman Adventures, d’autres ne la supportent pas mais dans tous les cas, le jeu doit fonctionner aussi sur la Siri Remote.

steelseries-nimbus

Inutile d’espérer jouer à GTA ou Call of duty sur l’Apple TV, d’autant plus que contrairement à l’iPhone, il n’est pas possible d’afficher un joystick virtuel sur la télécommande.

Non, l’Apple TV n’est pas une console de jeu et du coup, on peut se demander si l’achat d’une manette SteelSeries Nimbus serait justifié si peu de véritables jeux sortent sur l’Apple TV. À voir avec le temps.

L’Apple TV en tant que mediacenter.

Si il y a un domaine sur lequel l’Apple TV 4 est à l’aise, c’est sa fonction mediacenter, et on voit clairement que c’est pour cela qu’elle a été créée.

Netflix se lance instantanément, il peut proposer même des films à regarder depuis l’écran d’Accueil de l’Apple TV, d’autres apps valent le détour : Plex, qui se comporte plutôt bien et Nastify Player qui permet de regarder un films se trouvant sur votre NAS, et bonne nouvelle, il supporte le Divx et le MKV.

Apple-TV-4-main1

L’Apple TV est elle la TV du futur?

Jusqu’à present, je n’ai pas parlé des choses révolutionnaires : une pseudo console, un mediacenter, ok mais la réflexion d’Apple est beaucoup plus profonde.

Commençons par la Siri remote, elle permet de commander la TV à la voix, un gadget pour moi car je ne sais pas écrire avec Siri et quand je lui demande de faire une recherche,il ne me trouve rien. Bug, besoin de mise à jour? Probablement un problème lié au marché Belge. Siri étant désactivé par défaut.

Par contre, son trackpad inspiré de celui du mac fait toute la différence avec la concurrence. Oui, l’Apple TV remote n’est pas une manette, elle n’est pas non plus pratique pour écrire, mais commander une TV connectée il n’y a pas mieux, et c’est là où Apple écrase toute la concurrence.

On peut penser que l’Apple TV est le fruit d’une grande réflexion concernant l’interface utilisateur. Ils sont repartis à zéro, ils ont oublié iOS, Android, Mac OSX et ont repensé la télévision.

C’est comme ça qu’Apple a révolutionné le smartphone. Il existait déjà des smartphones sous Windows ou Symbian, même tactiles, mais ce que les autres ont essayé de faire, c’est de faire rentrer un ordinateur dans un téléphone. Chez Apple, on a inventé une nouvelle façon de surfer et d’interagir avec la machine.

Je dirais que TV OS, c’est un peu pareil, ce n’est pas un ordinateur ou une console dans une TV. Ils considèrent qu’une smart TV n’est pas faite pour surfer, pas de Twitter ou Facebook et ils empêchent l’affichage de webview dans les apps.

On ne pourra donc pas afficher un site sur l’Apple TV, mais ils ont inventé un nouveau format, le TVML, qui avec le TVJS Framework, permet d’alimenter une application facilement avec des fichiers XML. C’est très intéressant, car avec ce format, Apple invente un nouveau standard en matière de TV connectée qui s’appuie sur des langages très connus des web développeurs.

Grâce à ce nouveau format, il est assez évident que le média center d’Apple disposera rapidement un très grand nombre d’applications vidéo uniformisées. Ces applications seront faciles à utiliser avec Siri et le trackpad de la siri remote.

L’Apple TV est-elle la tv du futur? Je ne sais pas, mais elle apporte de nouvelles bases car je pense que d’ici quelques mois, nous verrons apparaître de nombreuses applications de youtubeurs , de coach, de e-learning parfaitement intégrées, peut être de nouveaux business autour de la vidéos.

Nous aurons un contenu qui est diffèrent de ce que l’on trouve sur un PC. C’est bien là la force de l’Apple TV 4, offrir une nouvelle expérience plutôt que d’adapter des expériences existantes.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
8 novembre 2015

16:03

Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!