L’HTML 5 et le CSS3, ce n’est pas encore pour demain

HTML5 CSS3

On parle depuis 2 ans du successeur de l’HTML4 et du XHTML :  l’HTML5 . Si le couple XHTML/CSS2 se voulait plus restrictif que l’HTML4, il a permit aussi d’établir des règles essentielles pour l’avenir et la compatibilité de nos sites avec les différents navigateurs.

En effet, grâce à l’obligation d’intégrer tout le design et la mise en forme de nos sites dans des feuilles de style, on peut théoriquement rendre compatible l’affichage d’un site sur diffèrent formats, simplement en désactivant les CSS ou en les changeant et de ce fait, le travail et la propreté du code de l’intégrateur prendra tout son sens.

L’une des grandes difficultés pour les web-développeurs, les graphistes et intégrateurs de demain, ce sera justement d’afficher le même site aussi bien sur les smartphones que sur les PC du bureau.

Les résolutions pouvant maintenant aller de 320 à 1980 pixels de large, doit-on continuer à faire des versions de nos sites bridées pour les mobiles ou bien est-il préférable de créer des feuilles de style qui adapte la page au format de l’écran?

Même si il est difficile de prévoir l’avenir, avec la croissance de l’internet mobile, les visiteurs de nos sites pourraient venir de plus en plus régulièrement depuis des téléphones portables et à l’image du travail que nous réalisons pour rester compatible avec IE6 , la compatibilité 320 pourrait devenir une étape obligatoire.

En tant que développeur, j’attends beaucoup des prochains standards en étant peut être restrictif sur le code mais en fournissant aussi des solutions efficaces pour la mise en forme.

css3-border-radius1Le CSS3, on commence à le connaitre car les navigateurs ajoutent de plus en plus fonctionnalités propres mais descendantes du CSS3.
Un exemple bien connu est le border-radius que j’utilise maintenant sur ce blog.

Border-radius permet d’arrondir les angles, cette fonctionnalité propre au CSS3 existe sous le nom de  -moz-border-radius pour Firefox et -webkit-border-radius pour Safari et Chrome.

Evidement, IE6 n’est pas compatible mais je pense qu’il est maintenant tant d’accepter de ne plus afficher son site identiquement sur ie6 et sur les autres navigateurs,  tant qu’il reste lisible.

Le fait de ne plus devoir créer 4 divs vides supplémentaires dans un cadre afin d’arrondir les angles est une réelle évolution puisque le code en devient plus propre, plus accessible et plus lisible. Vous me direz, il y a des astuces javascript, mais justement, alourdir son site de  javascript pour formater le design d’un site n’a pas de sens, c’est le rôle du CSS !

Grace au CSS 3, nous pouvons remplacer pas mal d’astuces de mise en forme peu pratiques sur nos templates. Fini les <span> et <div> vide ou presque pour réaliser des effets de style en CSS.

L’HTML5 lui reste abstrait, c’est normal puisqu’il n’est toujours pas réellement défini. Sa date de lancement serait dans les alentours de 2012 mais certains estiment qu’il ne sera pas exploité avant 2020.

Les développeurs attendent impatiemment le successeur de l’HTML car  celui-ci devrait apporter beaucoup d’innovation et de solution à nos soucis habituels.

Tout comme pour le CSS3, je ne vais pas trop rentrer dans les détails.

html5-after1Parmi les nouveautés, l’HTML5 devrait se rapprocher de l’XML en permettant d’écrire des divs sémantiques. C’est-à-dire qu’au lieu d’utiliser des div accompagnées d’ID et de classes, on pourrait utiliser des balises comme <title> , <article> ou <nav> .

Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, sémantique oblige, on doit garder une certaine logique et une structure plus où moins traditionnelle pour le type de page écrite.

Ainsi, en considérant que tous les blogs ont une structure HTML5 similaire, ( <header>, <footer>, <article>, <nav>, <title>, <comments> ) on devrait pouvoir échanger le design de 2 blogs uniquement en changeant leur CSS.  En théorie, bien sûr. En pratique, chaque site garde ses spécificités.

Plusieurs fonctions DHTML(Ajax) demandant actuellement des scripts assez lourd devrait faire partie intégrante de l’HTML5 , le drag and drop par exemple est très attendu.

Les évolutions du langage permettront aussi de développer plus facilement des RIA avec la possibilité de stocker des données offline dans une sorte de « super Cookie ». Utile pour garder à disposition ses flux RSS,  ses mails ou les derniers statuts de ses amis.

Plusieurs technologies introduites par Google Gear seront réadaptées pour l’HTML5.

gearshtml51

l’HTML5 devrait aussi révolutionner l’intégration de son et de vidéo dans nos sites avec les balises <video> et <audio>. Sur ce point, beaucoup de discussions sont en cours et notamment la standardisation des formats libres Ogg Vorbis et Theora pour le contenu multimédia qui ne plait pas du tout aux sociétés influentes que sont Apple, Microsoft ou encore Nokia.

De mon coté, je pense que l’MP3 , l’AAC et l’H.264 sont des formats bien mieux placés pour devenir les standard du web et sont déjà lisible sur bon nombre de téléphone mobile, y compris l’iPhone.

Finalement, on parle déjà de l’HTML5 mais tellement de choses sont à faire avant le lancement de cette nouvelle version qu’il semble peu intéressant de s’étendre sur le sujet maintenant.

On utilise beaucoup trop de javascript et hacks diverses sur nos sites afin d’obtenir un affichage similaire sur la majorité des navigateurs, ce qui n’est plus acceptable à notre époque. Ie6 est encore utilisé par 20% des internautes, c’est un peu comme si 20% des voitures sur la route n’étaient pas équipées de ceintures de sécurité à l’arrière.

html51Si l’HTML5 permet de remettre tous les navigateurs sur un pied d’égalité face au W3C, je serai le premier à passer sur cette nouvelle plateforme, seulement voilà, les internautes ont tendance à garder longtemps leur vieux navigateurs Microsoft, et souvent par obligation technique et au final, on risque de se compliquer cruellement la vie avec de nouveaux standards alors pour moi, l’XHTML5/CSS3 , ce n’est vraiment pas pour demain.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
24 mars 2009

23:30

Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!