Interview d’Antoine Pic : le réseau social d’entreprise et CoffeePoke.

CoffeePokeJe connais Antoine Pic depuis de nombreuses années, il a bêta-testé mes projets et j’ai testé les siens, je connais son expertise et celle de son équipe.

Depuis peu, ils travaillent sur un nouveau réseau social d’entreprise. Ce marché est encore jeune, mais très porteur, car tout comme le mail, le réseau social pourrait un jour se relever indispensable et lorsqu’Antoine m’a dit qu’ils lançaient CoffeePoke, j’ai voulu en savoir plus.

Christophe LefevreSalut Antoine, peux-tu te présenter en quelques mots?

Bonjour Christophe, je m’appelle Antoine Pic. J’ai passé 6 ans chez Viadeo à la conception Produit où mon travail était de concevoir de nouvelles fonctionnalités qui répondaient au mieux à un besoin. Puis j’ai décidé de créer mon propre Produit dans le domaine de l’Entreprise 2.0. J’ai créé Enlightn, un Réseau Social d’Entreprise qui m’a permis de rencontrer de nombreuses entreprises (DG, comm interne, RH, DSI), de mieux appréhender leur façon de travailler, et d’affiner le Produit que nous lançons aujourd’hui : CoffeePoke.
 
 
Christophe LefevreAprès avoir beaucoup bossé sur Viadeo et d’autres projets sociaux, pourquoi s’intéresser plus précisément à ce qu’il se passe dans l’Entreprise?

J’ai rencontré beaucoup d’entreprises et donc d’organisations différentes, avec des valeurs diverses. Mais j’ai souvent observé des problèmes similaires : on travaille de plus en plus à plusieurs, en équipe, parfois avec des métiers différents, pas forcément basés au même endroit, avec qui l’on n’a pas les mêmes codes et le travail collaboratif n’est pas optimal. Les outils ne sont plus adaptés non plus ; l’email par exemple se fait vieux et connaît beaucoup de limites pour le travail collaboratif.
 
Le marché de l’Entreprise 2.0 propose de nouveaux outils modernes permettant de mieux travailler ensemble.

Je trouve qu’il y a là un fabuleux potentiel pour permettre aux entreprises d’être plus productives et que l’on en est encore au tout début de l’Entreprise 2.0. Tout est à inventer, c’est ça que j’aime, arriver sur un marché en construction, innover et répondre à des besoins encore insatisfaits.
 
 
Christophe LefevrePourquoi penses-tu qu’un réseau social interne est important pour une entreprise? Qu’est-ce que cela apporte précisément?

Les réseaux sociaux « grand public » vous permettent de reproduire votre réseau d’amis / famille sur le web pour rester en contact de façon continue, communiquer et échanger plus aisément.

Ça devrait être la même chose pour l’entreprise ; Une entreprise finalement n’est qu’un réseau d’Hommes. Pour bien travailler ensemble, il faut se connaître, il faut adopter les mêmes codes, parler le même langage, il faut une cohésion d’équipe. Un réseau social interne permet d’y contribuer.
 
 
Christophe LefevreEn ce qui concerne la communication entre collègues, on peut aussi bien utiliser un groupe Facebook privé pour ça, non ?

Oui bien sûr. Tout est possible. Mais j’y vois beaucoup de blocages : les DSI sont plutôt dans la dynamique d’empêcher les accès à Facebook au travail plutôt que d’inciter les employés à l’utiliser quotidiennement pendant leurs heures de travail. C’est compréhensible : Facebook peut certes être utilisé pour gagner du temps au travail, mais soyons honnêtes, pour 98% des gens c’est surtout pour regarder passivement ce que font nos « amis ». Il faut une plateforme privée pour l’entreprise.

Autre blocage : Facebook n’est pas un réseau pro ; on est en contact avec nos amis et notre famille. On y partage nos photos de vacances, nos messages d’humeur ; ce n’est pas ce qu’attend votre entreprise. Alors certes, tout est paramétrable, on peut donner accès aux informations que l’on veut aux personnes que l’on veut, mais qui le fait, concrètement ?

Je veux dire, à part le microcosme d’early adopters initiés qui travaillent dans le web (dont je fais partie) ?
 
 
Christophe LefevreEt qu’est-ce que CoffeePoke apporte de plus qu’une autre plateforme ?

Pour nous, l’Entreprise a déjà un réseau social. C’est la machine à café. C’est là que les employés se rencontrent, échangent de manière informelle. C’est là qu’ils créent du lien. C’est là qu’on y prend des décisions importantes. C’est là que l’on confronte nos idées et qu’émerge l’innovation.
Cependant, nous avons identifié quelques limites à cette pause-café traditionnelle : les échanges y sont éphémères, cloisonnés (frontières géographiques, silos organisationnels) et vite perdus ou oubliés.
CoffeePoke ne veut en aucun cas remplacer la pause-café, mais vient au contraire l’enrichir. CoffeePoke, c’est la pause-café 2.0.
 
La CoffeeTV par exemple est une application qui diffuse sur des écrans TV les échanges publics des collaborateurs de l’Entreprise (partage d’articles, informations importantes, réponses à une question…). Ces TV sont installées dans les lieux de vie de l’Entreprise (cafeteria, machine à café, voire hall d’entrée ou open-space selon la politique de l’Entreprise) et permettent une adoption immédiate des employés. Ça rend la pause-café un peu plus ludique, l’Entreprise un peu plus moderne, et permet surtout de prolonger les discussions, de rebondir sur des sujets passés ou des messages provenant de collègues éloignés géographiquement. Tout cela crée une émulsion, impacte positivement le sentiment de bien-être, la cohésion d’équipe… tous ces facteurs qui améliorent indirectement la productivité.
 
Sur l’application web, nous avons une fonctionnalité qui permet à un employé de proposer à un collègue de se rencontrer à la machine à café traditionnelle. On l’a appelé le « Coffee Poke ». C’est plutôt original pour un éditeur d’inciter les utilisateurs à sortir de l’application pour se rencontrer « en vrai », mais c’est pour nous indispensable pour bien répondre au besoin ; c’est d’ailleurs pour ça que notre Produit porte le nom de CoffeePoke.
 
Enfin nous souhaitons répondre à un unique besoin : renforcer le lien. C’est pour nous le préalable à tout travail collaboratif. Sans lien, vous pouvez utiliser l’outil que vous voulez, la collaboration ne sera pas optimale.
 
Christophe LefevreNe penses-tu pas que les employés risquent de ne pas apprécier que le peu de vie sociale qu’ils s’offrent pendant les heures de travail soit également contrôlée par leur patron?
 
Je pense que ce sentiment pourrait effectivement arriver dans des entreprises où la confiance est rompue entre le management et les équipes, où il y a un vrai malaise social au sein de l’entreprise et où l’information ne circule pas suffisamment entre les équipes. Mais a priori ce n’est pas ce type de management qui est intéressé par CoffeePoke.

Jusqu’à aujourd’hui, les Entreprises qui utilisent CoffeePoke ont un management plutôt « ouvert », ils n’ont pas peur de laisser la parole aux employés. Au contraire, ils ont compris que la valeur d’une Entreprise était dans les échanges internes, et qu’il fallait favoriser les rencontres et les échanges pour créer de la richesse, de l’innovation.
 
 
Christophe LefevreUn mot pour la fin?

Steve Jobs disait : « The best meetings happen by accident, in the hallway or parking lot ». Comme lui, nous sommes persuadés que la pause-café est un lieu stratégique pour le bon fonctionnement de l’entreprise.
Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, nous pouvons moderniser la pause-café pour rendre l’Entreprise « plus petite ».

CoffeePoke, c’est la pause-café 2.0 !

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
4 octobre 2012

22:28

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!