Facebook n’est plus cool, que faut-il en déduire?

teen social media users 630x420 560x373 Facebook n’est plus cool, que faut il en déduire?

Puisque Mark Zuckerberg s’est prononcé lui même sur la fin de l’effet cool de Facebook, on peut chercher à analyser le phénomène pour en sortir quelques déductions, voire quelques prévisions.

Selon le célèbre cofondateur, l’électricité était «cool» à ses débuts, ça ne l’est plus et pourtant on allume toujours la lumière. Je pourrais répondre que l’électricité est utile, voire vitale, ce que n’est pas tout à fait Facebook. Pourtant, je ne pense pas que la fin de la coolitude signifie la fin du réseau social. Tout d’abord, être cool, c’est être un phénomène de mode. Lorsque les montres IceWatch ne seront plus à la mode, vont-elles se vendre encore? Pas certain. Les marques de vêtements qui surfent sur le Vintage, le Swag ou le Hipster devront également prouver leur capacité à s’adapter. Facebook est leader parmi les réseaux sociaux, les réseaux sociaux ne sont pas une mode, c’est un phénomène qui est entré progressivement dans nos vies en commençant par ICQ, les Forums, etc. Aujourd’hui, on peut considérer que les réseaux sociaux sont matures.

Grâce à Facebook, les médias sociaux ont réussi à toucher une large partie de la population, les jeunes, mais également toute la partie qui ne suit pas les phénomènes de mode.

Facebook n’est plus cool, il est populaire.

Si je devais investir sur un réseau social, j’attendrais que celui-ci dépasse le stade de l’effet cool pour croire en son succès. Ainsi, certains réseaux sociaux ont été cool, mais ont fini par périr : qui a dit Myspace? Instagram, Vine, Fousquare, c’est cool, mais pensez-vous qu’ils survivront à Facebook? Pas certain.

Ce que les investisseurs craignent, c’est que les jeunes ne sautent pas sur Facebook. Ce ne serait pas plus mal. Les jeunes sont très changeants. Ceux qui ont utilisé Facebook trop jeunes ont fini par fermer leur compte. En effet, il faut une certaine forme de maturité pour communiquer de façon aussi publique et ouverte sur internet. Les jeunes devraient apprendre à utiliser des réseaux sociaux plus anonymes, et ensuite, s’adapter à leur usage avant d’utiliser Facebook.

Pour moi, Facebook ne devrait plus passionner, mais devrait rester le réseau social «par défaut», celui sur lequel vous mettez vos photos de vacances. Son audience va progressivement se tasser, mais celui-ci devrait continuer à rester incontournable.

o TEENAGERS facebook 560x373 Facebook n’est plus cool, que faut il en déduire?

Vous savez, dans une maison, on trouve parfois plusieurs télévisions. Souvent, une par chambre, mais la télévision familiale, celle du salon reste la plus importante. C’est un peu ça, Facebook, un réseau social où tout le monde se trouve: ses amis, ses collègues, sa famille. A non, ce n’est pas cool.

Et Twitter, c’est cool?

En fait, Twitter est encore dans une phase cool. Peut-être parce qu’il faut communiquer pour exister sur Twitter, de fait, ce réseau social demande une certaine aisance avec la communication digitale. Mamy n’est pas sur Twitter et elle aura du mal à y trouver un intérêt. Twitter devrait garder un côté «cool» plus longtemps. Si Facebook était la télé, Twitter serait le téléphone.

Je ne pense donc pas que la coolitude soit décisive pour un média social si la maturité est atteinte, peut être que Facebook deviendra un jour le réseau social des «vieux cons» mais pour cela, il faudrait qu’un autre média soit capable de générer autant de nouveaux membres rapidement, autant dire que ce n’est pas pour tout de suite.

Vous désirez réagir à cet article? Retrouvez-le sur la page Facebook de Techtrends

la diffusion d’annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions d'une entreprise pour laquelle je travaille

Rédigé par
Chris Lefevre
Publié le
23 septembre 2013

20:15

Topics
Partagé sur
Partager+Twitter
Partager+Facebook
Partager+LinkedIn
Partager+Google+
Partager+Scoop-it!